vendredi 17 juillet 2015

Je viens de decouvrir cette chute entre Nsindo et Mera en territoire de Walikale

Je pense que lorsque l'on découvre on nomme aussi. si un jour je renommé cette chute qui ne porte pas de nom, j'aurais tors ou raison? Pour rien au monde je me permet de dire que je suis passé par cette route de Walikale entre Nsindo et Mera avant d'arrivé à Kibua en territoire de Walikale, il était 13 heures quand j'ai découvert cette chute  je pense que ont peut l'appelé Alain Wandimoyi
 Ne trouvez vous pas lorsque l'on découvre du coup on nomme aussi  cette chute c'est moi, venez découvrir cette beauté paradisiaque isolé dans le territoire de Walikale en province du Nord  Kivu en République Démocratique du Congo.
Je suis moi même sur place  entre Nsido et Mera avant de descendre à Kibua. Je n'avais pas choisi d'être Congolais  c'est ma nationalité , Oh mon  beau pays!

Chute Alain Wandimoyi

mardi 7 juillet 2015

Quelle cruauté de groupes armés en territoire de Walikale!


La rivalité de NGAO et SHEBA à Brazza dans NTOTO, vous retiendrez que c'est dans cette localité que le rivale de NDUMA Difense de Cheka et Gudon ont ravagé plusieurs maisons, lais de nombreux familles dans l'errance.

mardi 30 juin 2015

Le gala Congo boxing s’est clôturé ce weekend à Goma

video
A Goma s’est clôturé ce week-end le gala de boxe dit Trophée DOPPEL organisé par Congo Boxing Développement avec le soutien de la BRASIMBA, qui a régalé les boxeurs et spectateurs avec des combats de boxe amateurs depuis le mercredi 23 jusqu’au samedi 27 juin-2015. Des Boxeurs venus de Bukavu, Beni-Butembo,  Goma et de l’équipe Nationale du Rwanda ont offert ce week-end des spectacles jamais connus jusque-là à Goma.

jeudi 25 juin 2015

18 photos illustrant mes périlleux reportages durant les dernières années

 Des simulations des Soldat de l'ONU à Mubambiro localité situé à une dizaine de km à l'ouest de la ville de Goma


C'est un rappel de moment dur et fort lors de mes reportages comme photojournaliste freelance.   Passionnée de ce travail de témoignage neutre peut être gênant pour une certaine opinion. Je me suis lancé dans le reportage de guerre  avec tous les risques possibles.  Je me suis lancé à l'eau avec une motivation  de raconter l'histoire de mon pays  toujours raconté par d'autres personnes dont certains  ont oriente leurs angles sur autre chose laissant de côté peut être ce que l'on attend.  Je suis motivée pour laisser les traces par des images. Une ou deux ans plus tard ça me revient à l'esprit en publiant ce port folio pour interroger plus d'un e personne sur ce qui  s'est passé  dans une région. Moi je me pose toujours cette question : «  pourquoi je photographie ? »  Cette dizaine d'images représente une situation de l'histoire qui semble être oublié pourtant ignoré par plusieurs personnes.

 Je me rappel de notre collègue de la radio Muungano Kennedy qui est mort dans un embuscade de ADF. Ici nous somme à Kokola  quelques jours avant sa mort. Que son âme repose en paix
 Notre camera était partout ici des femmes font face à la police à chacun de commenter cette image
 Ici nous sommes en patrouille de FARDC dans la jungle à Beni dans le fief des ADF Nalu. Il était 16heures du 31 décembre 2013, nous sommes parti de Beni à 8heure nous sommes sorti de cette forêt à 22 heures après s'être égaré.
 A Chengerero quand le FARDC travaillé avec le soldat de la Monisco pour contré la progression de rebelle du M23 qui avaient comme Base la colline de Mbuzi
 Ici nous sommes à Kokola, en territoire de Beni, en janvier 2014, 15 jours après la mort du colonel Mamadou Ndala dans une embuscade à Ngadi. Ici le Générale Lucien Bauma dirige les opérations contre le ADF/Nalu. ça c'est sont des bombardement qui ont déboussole les rebelles Ougandais dans les forêt de Beni
 Les FARDC en patrouille de reconnaissance dans la foret à Beni en date du 31 décembre 2013
 Les Trois Antennes de triste mémoire deux ans après. Ici était une base où était retranché les rebelles du M23. qui pilonné les positionné des FARDC, mais aussi des paisible citoyen à Goma
 Un agent de l'ordre dégage les pierre placé par des manifestants contre le changement de la constitution à Goma le 19 janvier 2015. Aujourd'hui quelle est les résultat
 Un commando en position de tire face aux attaques de M23 à Kanyaruchinya
 Pendant nos reportage nous avons été surpris par une embuscade de rebelle du M23, j'ai apporté le premier soin à ce soldat blésé par un éclat d'une bombe lancé par le rebelle à partir de 3 antennes à Kibati
 Des bombardements était vraiment intensifier je m'étais caché derrière l'infirmerie de FARDC, mais de rebelles visait notre cachette, cette bombe est tombé à moins d'un mètre de nous  Dieu aidant ça n'a pas explosée.
 Après une pluie de balle à Kanyaruchinya, je me suis retrouvé atterré lorsque j'ai vu ce commando en pleure, ce que j'ai apprécier c'est le courage de jeunes motocycliste civile qui venaient prendre des soldat blessé! 
 ça c'est une autre vision de me reportage  ici c'est le départ du bois vers un monde inconnue pendant que le producteurs de ce bois sont pauvre.
 Voilà le nerf de conflit dans le masisi, qui est lié à la terre ici avant que Bosco Ntagande ne soit chassé de Masisi il a utilisé des soldat comme de bouviers dans des fermes à Masisi.

 Les FARDC déterminé à mettre fin à la rébellion, malgré la menace ils ont fait face au M23 à Kanyaruchinya
Un vue aérien en panorama sur une partie Sud-Ouest de la ville de Goma

mardi 26 mai 2015

Le manque d'infrastructure sportive un casse-tête pour les sportifs du Nord Kivu


Une ville d'une démographie d'un million d'habitant avec seulement deux stades tous en stades délabrement  et l'autre ne répondant pas aux normes internationale de football. Pour d'autres discipline n'en parlons même  pas tous les disciplines sont concernés par ce manque criant des infrastructures.  Malgré tous les sportifs de la province du Nord Kivu ne baisse pas le bras les compétitions sportives se jouent quand même dans ces infrastructures  dans l'état où ils se trouvent. C'est à ce sujet que les amoureux du ballon rond  en football, en VolleyBall, en BasketBall lent un cri d'alarme pour que soient construites et réhabilité des infrastructures sportives au profit des talant qui s'évapore dans la nature. C'est pourquoi,  nous implorons aux personnes de bonne volonté à pouvoir aussi intervenir comme l'a fait les opérateurs économiques dans le secteur pétrolier  ont construit  un tronçon de route ici à Goma.

 Voici les conditions  comment nos joueurs  ça c'est une interpellation à tous ceux qui ont le moyen d'aider ce secteur









Voici l'aire de jeu du stade des Volcan de Goma, surnommé: '' Tapis Noire''
 C'est ça que nous appellons le tapis noire de Goma
 ça ne vous dit pas quelque chose?



Quand l'on manque ce que l'on aime, on se contente de ce que l'on a dit-on.

samedi 4 avril 2015

Les mines ne sont pas seulement les seules menaces qui posent un danger



Chaque 4 avril l'humanité célèbre la journée de la lutte anti-mines. à Goma UNMAS et ses partenaires SYLAM et MECHEM a organisé hier jeudi 2 avril, cette journée a été célébrée par une matinée avec des élevés des certaines écoles primaires des Goma, dans le cadre d'une campagne de sensibilisation et d'information sur le danger de ces objets de la mort. Cette journée est célébrées sous le thème : « More Than mines » qui signifie bien plus que des mines.
Devant les élèves et d'autres habitants de Goma ont célébré cette journée hier devant l'esplanade de l'institut supérieur des Commerce de Goma sous la supervision de l'UNMAS et ses partenaires SYLAM et MECHEM. La particularité de cette manifestation était la sensibilisation à travers la représentation d'engins explosifs à travers des objets d'usage dans la vie quotidienne. Au Nord Kivu où la guerre à durer plus de 20 ans, ces engins tuent et blaise 10 fois plus que les mines.
 En 2014, le service de la lutte Anti-mines de Nations unies en RDC (UNMAS), a détruit 15 134 engins non explosé et 622 armes remises par les ex-combattants dans du processus de démobilisation.


Pour La Synergie de Lutte Anti-mine (SYLAM), plusieurs sites au Nord Kivu sont infecté à savoir Rutshuru, une partie de Masisi et Beni sont concernés à cet effet en 2014son organisation est parvenue à sensibiliser plus de 6000 personnes retournées dans 82 zones où ces populations sont rentrés.
Notons que ces structures de lutte contre les mines éprouvent de problème de financement pendant ce temps la menace de mine persiste au Nord Kivu.