samedi 11 octobre 2014

Une audience qui défraie la chronique en République Démocratique du Congo







11 jours déjà depuis que cette audience
publique de la cour Militaire opérationnelle du Nord siègent en matière
répressive au premier et dernier ressort, depuis le mercredi 01 octobre 2014 en
chambre foraine à Beni. En cause l'Auditeur Militaire près de la cour Militaire
Opérationnelle du Nord Kivu, Ministère Public, contre vint prévenus accusés de
terrorisme, non assistance à personne en danger, participation à un mouvement
insurrectionnel, vol simple et vol d'effets militaires et une liste de 48
témoins et renseignent communs et spécifiques. Retenons les prévenus demeure
encore des présumé assassin du colonel Mamadou Ndala, assassiné à Beni le 02
janvier 2014 décoré à titre posthume Général.

Une audience qui défraie la chronique en République Démocratique du Congo



11 jours déjà depuis que cette audience publique de la cour Militaire opérationnelle du Nord siègent en matière répressive au premier et dernier ressort, depuis le mercredi 01 octobre 2014 en chambre foraine à Beni. En cause l'Auditeur Militaire près de la cour Militaire Opérationnelle du Nord Kivu, Ministère Public, contre vint prévenus accusés de terrorisme, non assistance à personne en danger, participation à un mouvement insurrectionnel, vol simple et vol d'effets militaires et une liste de 48 témoins et renseignent communs et spécifiques. Retenons les prévenus demeure encore des présumé assassin du colonel Mamadou Ndala, assassiné à Beni le 02 janvier 2014 décoré à titre posthume Général.
Le premier prévenu est passé à la barre, le Sergent major Ndabu Ndongala Arsene, accusé de : - non assistance à personne en danger, vol simple et vol d'effets militaires, le prévenu à plaide non coupable soutenus par son avocat qui demanda à la cour de présenter les preuves, prouvant la culpabilité de son client, après l'instance de son avocat la cour à présenter les effets en question, Picha na  mazungumuzo qui ne rate pas, à immortaliser la scène, que nous qualifions de révélateur.
 Présentation des biens volés par le prévenus Arsene Ndabu Ndongala, ces effets ont été retrouvé entre le mains de ce dernier. il s'agit: d'un pistolet de son collègue, un Motorolla de Commandement et le cordelette de son collègue mort lors de l'attaque.

Le prévenu Arsene abattus après la présentation de ces effets qui renforce les charges portés contre lui. Nous pensons que c'est la cause qui a précipité sa mort.

Pour nous ce procès est entouré de plusieurs révélations, qui divise les opinons de Congolais, beaucoup de personnes restent septique au fait et témoignage, car ils ont leurs points de vue préconçus et s'en foutent des faits, je me pose la question pourquoi nous ne voulons pas analyser dans le sens positif ce qui se fait par les nôtres ? Je suis quelques-fois estomaqué de lire les contradictions de mes compatriotes autour de ce procès certain disent ceci d'autre disent cela, je me demande en autre pourquoi la raison de cette audience quand des gens ont déjà leur véridicité en poche ?
Nous voyons autrement c'est la raison qui nous pousse à poster ces quelques photos pour illustrer et documenté ces procès avec la neutralité d'un objectif de mon appareil photographique.


La police assure la sécurité de la population venus nombreux pour assister à l'audience.
 
La cour qui prendra une vingtaine donnera la conclusion et la vérité à chacun de le considérer ou non.
Retenons en passant que la journée de vendredi a fait une descente sur le lieu où le crime avait eu lieu. Le prévenus Yoshuwa se déclarant un membre de l'Adf/Nalu est parti montrer comment les assaillants ses collègues s'étaient positionné pour attaquer le convois du colonel Mamadou comme le témoigne cet ADF/NALU JOSHUA HASSAN MBALE qui a témoigné : " dit d'avoir été le gardien de la poudrière des ADF/Nalu, selon lui c'est le chef Jamil Mukulu qui avait ordonné d'attaquer le convoi du colonel Mamadou"  https://soundcloud.com/radiokivu1/journal-du-vendredi-le-10-10-2014

 Les obsèques du sergent major Ndabu Ndongala Arsene mort après son plaidoyer

Beaucoup d'autres révélations s'en suivent notamment celle du major Viviane

 Premier plan Yoshwa membre de l'ADF/ Nalu, suivi du Lieutenant colonel Bizuru et lieutenant colonel Ngabo Idelphonse tous prévenus.
Major Masika Mupira Viviane parle avec un membre de l'auditorat 

lundi 15 septembre 2014


Le Général Emmanuel Lombe succède à Bahuma désengage les militaires du Nord Kivu dans la politique



A peine trois semaines après la mort du Général major Lucien Bahuma Ambamba, ce lundi 15 septembre 2014, vient d'être présente aux militaires de Goma le nouveau commandant de la huitième Région Militaire du Nord Kivu. La cérémonie s'est déroulée au stade des volcans plusieurs unités ont répondu présent à l'invitation.
D'entrée de jeu le Général divisionnaire de la police a tenu d'abord à présenter son homologue à toutes les unités avant de lui passe la parole.

Le Général de Brigade à salue tous les militaires et policiers, suivra une causerie morale il a rappelle que la discipline est la mère de l'armé en leurs demandant de respecter le droit international et humanitaire. à cette occasion il n'a pas manqué de féliciter la bravoure des militaires qui prouvent de la loyauté à son hiérarchie militaire bien que l'œuvre humaine ne manque jamais de faille, il a demandé de redoubler les efforts pour mieux faire.



Comme de coutumier il a demandé aux soldats et officier sous sa commande de se démarquer de la politique, car l'armé est apolitique de cette même façon il a fustigé le tribalisme au sein de l'armé et l'usage de produit stupéfiant aux hommes de troupes.
Avant de clore son exposé, il a affirmé que ce qu'il vient de dire aux militaire de Goma concerne tous les militaire de la huitième région militaire sur toute la province du Nord Kivu notamment à Masisi, Walikale, Lubero et Beni.
La cérémonie s'est clôturée par un défilé de toutes les unités des policiers et de l'armé.




vendredi 12 septembre 2014

ECOLE DU CINQUANTENAIRE UNE FIERTE DE L'EDUCATION AU NORD KIVU

 Vue panoramique de l’intérieur de l'école du cinquantenaire
 Construit sur fond de recette du Gouvernement provinciale du Nord Kivu  sous l'égide du Gouverneur Julien Paluku Kahongya, doté de vingt-deux salles de classe au standard internationale, d'un bloc administratif avec toilettes par bureau, quatre salles de laboratoires, une bibliothèque pour les recherche des élèves. Cette école est spécialement conçu pour promouvoir l’esprit du savoir pour garantir le meilleur de la crème intellectuelle non seulement du Nord Kivu, mais de toute la République Démocratique du Congo.
 Cette école organise progressivement 4 sections depuis la rentré scolaire de l'année passée à savoir:
1.L'aviation civile  qui est une première pour la province. les élèves vont apprendre  les technique météorologique, le technique en gestion de gestion des aéronefs.
 Les équipement informatiques de l'école du cinquantenaire

 Les échantillons de pierre précieuses
Des élèves identifié au logotype de l'école