vendredi 12 septembre 2014

ECOLE DU CINQUANTENAIRE UNE FIERTE DE L'EDUCATION AU NORD KIVU

 Vue panoramique de l’intérieur de l'école du cinquantenaire
 Construit sur fond de recette du Gouvernement provinciale du Nord Kivu  sous l'égide du Gouverneur Julien Paluku Kahongya, doté de vingt-deux salles de classe au standard internationale, d'un bloc administratif avec toilettes par bureau, quatre salles de laboratoires, une bibliothèque pour les recherche des élèves. Cette école est spécialement conçu pour promouvoir l’esprit du savoir pour garantir le meilleur de la crème intellectuelle non seulement du Nord Kivu, mais de toute la République Démocratique du Congo.
 Cette école organise progressivement 4 sections depuis la rentré scolaire de l'année passée à savoir:
1.L'aviation civile  qui est une première pour la province. les élèves vont apprendre  les technique météorologique, le technique en gestion de gestion des aéronefs.
 Les équipement informatiques de l'école du cinquantenaire

 Les échantillons de pierre précieuses
Des élèves identifié au logotype de l'école

lundi 8 septembre 2014

La monté en puissance de l'armée Congolaise

https://www.youtube.com/watch?v=OB-WeHMxalA

Éditoriale, cris d'un photojournaliste oublié



Ceux qui travaillent en République Démocratique du Congo ne profitent pas de leurs efforts
Alain Wandimoyi, un passionné de la photographie depuis sa petite enfance, aujourd'hui photo journaliste engagé sur tout le sujet en République Démocratique du Congo. Il se démène bec et ongle pour promouvoir la photographie dans le grand Kivu.
Après plusieurs tentatives et effort de hausser haut l'étendard de la photographie non seulement pour la survie, mais aussi allumer le projecteur de cette discipline, hélas il se retrouve seul pour mener cette lutte, hélas personne ne regarde dans la même direction, personne ne s'arrête pour l'accompagner notre effort.
C'est inadmissible que ça se passe ainsi nous nous sommes battu pour sortir la République Démocratique du Congo du ventre mou en photographie mais, personne nous accompagne jusqu'à s'essouffler.
Ça ne s'explique pas non plus que nous rations de rendez-vous international où nous devons exposer des travaux bénéfiques pour le pays où notre travail devait contribuer à la sensibilisation sur ce qui se passe au pays d'une façon objective, de donner une réponse aux détracteurs qui vilipendent une nation.

Des commandos FARDC en patrouille de reconnaissance dans la profondeur de la foret à la recherche des ADF

La délimitation de frontière est une préoccupation des nations comme le manifeste notre photo, Le président de la République Démocratique du Congo et son homologue Rwandais avait tablé sur la question de bornes frontière violé par le deux partie.
Je me demande pourquoi dans mon pays on considère seulement la musique au détriment d'autre discipline artistique ? Ici j'interpelle les congolais à pouvoir aider aussi les opérateurs et artistes visuelle car ils ont la capacité de sensibiliser la population vers un changement à travers les images.
 Voici notre travail sélectionné au festival de Bosphore qui demande le soutient de tous

Ma démarche pour la 2° Internationale Bosphore Art Biennale 2014

Ma démarche par rapport au thème de  cette biennale, je présente le rapprochement des nations par des rencontres et des échanges des personnalités dans la région des grands lacs troublé par des crises identitaires et des guerres récurrente. 
Pour moi les échanges  représente un bâtiment où les âmes des hommes sont uni les un des autres malgré leurs différentes, mais ils s’acceptent en se reconnaissant ainsi chacun dans sa diversités pour trouver une force dans la région des grands Lacs. ce que je considère comme un monde sans frontière. C’est ainsi que je définis la mondialisation dans la province du Nord Kivu en République Démocratique du Congo une ville rapproché à celle de Rubavu au Rwanda.


-          Pour tenter de dissiper la méfiance entre  la République Démocratique du Congo et le Rwanda autours de soutien des rébellions au Rwanda et RDC,  les ministres des affaires étrangère de ce deux pays signe ensemble un accord pour effectuer une opération militaire conjointe dit (Umoja Wetu)  pour traquer les FDLR  et réduire la nuisance du CNDP des mouvements actif à l’est de la RDC.







-         


   Le président Joseph Kabila présidant de la République Démocratique du Congo et son homologue Paul Kagame discute sur la violation de la zone neutre par des constructions anarchique par les populations Congolaise et rwandaise.




-         De Gauche à droite, le président Congolais Joseph Kabila et Youeri Museveni du Rwanda en visite à Kasindi s’adresse à la population Congolaise sur les échanges inter culturel.

-          Le président Joseph Kabila de la République Démocratique du Congo accompagné  gouverneur  de la province du Nord Kivu Julien Paluku discutent avec des ingénieurs Chinois pour la construction des routes en République Démocratique du Congo.

  
-         De gauche à droite Comme un seul homme les officiers de l’armée Rwandaise se chuchote, au centre un Général de l’armée  Congolaise les observent passivement, ceci est un signe d’une coopération régionale sans frontière.


-         De Gauche à droite, Julien Paluku Kahongya Gouverneur de la province du Nord Kivu et son homologue du district de Rubavu (Gisenyi)


-         Général Didier Etumba chef d’état major de l’armé Congolaise et son homologue Rwandais James Kabarebe présente les honneurs le jour du « pas out » de l’opération conjointe Umoja Watu pendant l’hymen nationale.

Nous attendons à bras ouvert votre soutient pour vulgariser ce travail. 



mercredi 3 septembre 2014

Quid de l’usage abusif de l’Emblème de la Croix Rouge par des institutions sanitaires



De plus en plus des institutions sanitaires utilisent abusivement l’Emblème de la Croix-Rouge pour leurs activités respectives ce qui crée une grande confusion entre ces dernières et  la Croix-Rouge. 
 De gauche à droite, le Ministre provinciale de la Santé au Nord Kivu et le président du Comité provinciale de la Croix-Rouge du Congo en province du Nord Kivu

En effet ce mercredi  03 octobre 2014, plusieurs institutions œuvrant dans le domaine sanitaire ont été invitées  par le comité provincial de la Croix-Rouge pour les sensibiliser sur l’usage abusif de cet Emblème ; à savoir : le ministre provincial de la santé, les hôpitaux, les centres de santé, les dispensaires, les activistes humanitaires, l’armée, la police, et certains organes de presse.


Les  conviés à cette journée de sensibilisation ont bénéficié de cette journée pour  comprendre l’historique de l’usage, des abus ainsi que des signes alternatifs en RDC. Les exposés ont été axés sur la Croix-Rouge en RDC, sa mission et son historique ainsi que les  domaines d’intervention de  la Croix-Rouge, auxiliaire des pouvoirs publics en Rd Congo.


Pendant ce temps les participants ont eu l’occasion de poser leurs questions ayant trait aux exposés, ce qui à chuté sur des recommandations par rapport au sujet du jour :« Protégeons l’Emblème de la Croix –Rouge.
Chaque institution est désormais informée de son signe alternatif, c’est à ce titre que le comité provincial de Croix- Rouge a demandé à ses hôtes à pourvoir libérer son emblème, car chaque institution possède ses signes distinctifs.


 Le chargé de communication du CICR explique au participant l'historique sur l’emblème

e

Voici les signes alternatifs correspondant aux activités alternatifs de la Croix Rouge

La Croix- Rouge du Congo, par le comité provincial du Nord Kivu dit halte à l’usage abusif de l’Emblème  Croix- Rouge.

mardi 2 septembre 2014

Général Lucien Bahuma Ambamba desse le bilan de l'opération pomme orange



De son vivant, un certain samedi 23-novembre-2013 à 13h 34 dans la bourgade de Kanyaruchinya en territoire de Nyrigongo à une dizaine de km de Goma,  le Général de Brigade Lucien Bahuma Ambamba dresse le bilan des opérations pomme Orage. Pour Picha na Mazungumuzo, ce message est une manière la reponse qui élague les rumeurs distillé dans le public Gomatracien et qui crée la pagaille. Nous vous invitons de bien decortiquer ces message sans passion et tendance.

dimanche 31 août 2014

ADIEU LE GENERAL LUCIEN BAHUMA AMBAMBA COMMENDANT DE LA 8eme REGION MILITAIRE



L’histoire de Moise se répète dans l’actif de l’armé Congolaise, Bauma  le moise des FARDC s’éteint juste à la porte de la fin de ADF Nalu, rappelons que Moise après avoir traversé la mer rouge avec les enfants  d’Israël, mais n’est pas arrivé à la terre promise. Ceci est le cas pour le sauveur de kiddnapé dans la forêt. Pendant que le rebelle de l’ADF est dispersé et anéanti  brusquement il vient de nous quitter !  Vive  la bravoure du Général Bahuma paix à son âme.
 Il a rendu âme dans la nuit de ce samedi 30 Aout a dimanche 31 Aout 2014 en Afrique du Sud vers 1h du matin 59'.Le très vaillant militaire Congolais qui a réussi a défaire les terroristes de l'ADF/NALU est mort d'une crise d'AVC qui l'a surprit en plein travail a KASESE.C'est depuis le 12 Juillet 2012 que le général de Brigade Lucien Bahuma Ambamba était nomme a la 8 eme région militaire a Goma.

 Il a combattu contre le CNDP de Laurent Nkunda, c'est lui qui a été a' la tête contre le M23 dans les opérations Pomme Orange  et sa gloire vient de rester derrière lui dans ce qui restera comme le plus grand événement des FARDC dans le Grand-Nord contre le terrorisme;l'opération SUKOLA1.
Le général Lucien Bahuma Ambamba était lui-même aux commandes,organisait les troupes,surveillait la logistique de ses militaires,se rassurait que tout était en ordre…C'est un commandant des opérations militaires a la fois strict et amusant qui opérait lui-même en première ligne des fronts.
Le 30 Juin 2014 le gouverneur du Nord-Kivu lui a rendu un hommage mérité pour ses hauts faits militaires.






Il vient de terminer son séjour sur la terre des hommes avec honneur terrasse', selon ses médecins Sud-Africains par un accident cardiovasculaire aiguë qui ne pardonne pas les gens de son âge qui travaillent presque sans repos pour leur pays.Il avait 57 ans!