vendredi 11 avril 2014

Les infirmiers endurcit le ton pas des vaccins ni les consultations pré et post natal à Goma

Je me demande pourquoi l'on peut être insensible jusqu’à ce point? détourner la prime des infirmiers bouffe le salaire modique de ces personnel soignant qui abattent un travail à haut risque est un acte de génocide. Ceux qui se donnent le courage et le luxe de se comporter en super man dans le mal, sont les auteurs de cette privation de vaccin aux nouveau né quelle patriotisme incivique! Malgré le mouvement de gréve le sit-in que les infirmiers exercent contre ces défourneurs qui ont une bénédiction occulte il est temps que les bénéficiaires des prestations des infirmier puissent aussi hausser le ton, car trop c'est trop

C'est pas possible combien d'enfants attendent le vaccin, autant de femmes qui ont aussi besoin de consultation prénatale et post natale? Voilà les professionnelle de santé qui réclament leurs salaire et prime de risque qui ne vienne toujours pas.
.

Quid des la conscience des adultes par rapport à la constitution de la Rd Congo?

video
Que pensez vous de ce que cette fille raconte? Il est temps que le politiciens arrêtent leurs comédies pour donner la chance aux plus jeune qui ont compris et qui veulent aller de l'avant....

mercredi 9 avril 2014

A quand la comémoration des Congolais mort dans un génocide importé?

 A Mwenga après le massacre de Kasika en 1998, 11 personnes sont enterrées vivent une année après (1999)
 A Bunyakiri plusieurs personnes sont aussi Massacré en 2012
A Rugari en 1997 ici plus de vingt personnes sont massacré.....
Quid de plus de 4 000 000 de de Congolais tué par la barbarie des étrangers qui ont importé leurs génocide en République Démocratique du Congo?
Pendant ce temps la politique Rwandaise qui est l'acteur principal de tout ce qui tourne autours de ce qui fragilise la région des grands lacs endorme sa population et tous ceux qui l'écoutent dans un profond sommeil et le jours passe et son pouvoir se pérennise. Tôt ou tard la vérité se ra connue, voici le départ. http://congovox.blogspot.com/2014/04/rwanda-paul-barril-ex-gendarme-de.html?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+PblVox+%28PBL+vox%29

mercredi 26 mars 2014

Plongé pour extraire de l'or dans une riviere de Walikale

video
Plusieurs jeunes du territoire de Walikale s'organisent dans une association des plongeurs pour extraire de l'or sous l'eau.   Ils ont besoin d'une assistance technique pour bien exploiter le secteur minier.
Que pensent les conférenciers? Et ces images ne vous interpellent-elle pas?

mardi 25 mars 2014

Pollution de l'air par des banderoles ou off aux médias locaux à Goma ?



En marge de la deuxième conférence de mines qui se tient à Goma la population locale est sous informer, que ce quoi qui se mijote là-bas ? S'interroge les communs de mortel de la ville touristique du Nord Kivu. Rien ne filtre de ce qui se passe à l'hôtel Cap Kivu, car de personnes censées véhiculer le message à la population est purement exclue à la grande messe. C'est grave quand le loup commence à se manger traitant les journalistes locaux des espions ! C'est le ventriotisme  qui prime.

L'organisation de ces assises vient encore remuer le couteau dans la plaie des habitants meurtris par la convoitise des minerais que regorge l'Est de la R d Congo, on ne comprend rien c'est la rumeur qui prend place à l'information.
A Goma on observe que de bus loué de l'autre côté de la frontière dont leur plaque d'immatriculation sont voilé pourquoi ? De plus on ne comprend pas ça. On ne voit que notre belle nature est polluée par des banderoles muet est-ce que le ciel va tomber sur Goma ? S'interroge un habitant
A qui profite ce sous information ? Quand certain compatriote commence à exclure d'autre comme si ce pays est à eux seul ? C'est ça qu'on appelle la frustration l'une nerf de conflit qui déchire cette province.





Communiqué de presse
OUVERTURE DES TRAVAUX DE LA DEUXIEME EDITION DE LA CONFERENCE MINIERE A GOMA CE LUNDI 24 MARS 2014 A L’HOTEL CAP KIVU.-
La deuxième édition de la conférence minière qui a comme thème principal : « Gestion durable et transparente dans la gestion des ressources naturelles en RDC post-conflit : Axes stratégiques et défis pour un commerce responsable dans un partenariat gagnant-gagnant entre l’Etat Congolais et le secteur privé » vient de s’ouvrir ce lundi 24 Mars à Goma. La cérémonie solennelle d’ouverture était présidée par Son Excellence Monsieur le Premier Ministre qui représentait personnellement Son Excellence Monsieur le Président de la République.
En effet, la RDC sous le leadership du Chef de l’Etat, Joseph KABILA KABANGE entreprend ce dernier temps plusieurs réformes courageuses. Les secteurs des ressources naturelles ne sont pas du reste. La RDC s’est résolument engagée dans la voie de réformer aussi la gestion de ses ressources. C’est pourquoi le Gouvernement de la République, sur instruction et orientation du Président de la République, a décidé d’instituer un cadre d’échanges permanent des acteurs impliqués dans la gestion et l’exploitation de ces ressources. Ainsi, du 30 au 31 Janvier 2013, il s’est tenu à Lubumbashi la première édition de la conférence consacrée à la bonne gouvernance et à la transparence dans le secteur minier de la RDC. Une année après, la deuxième édition vient de s’ouvrir à Goma en province du Nord-Kivu. Le choix de cette ville se justifie notamment par le souci de consolider la paix chèrement acquise et de stimuler la reprise légale des activités du secteur des ressources naturelles dans cette province. Contrairement à la première édition qui s’était focalisée sur le secteur minier, cette deuxième édition s’étend sur les autres secteurs des ressources naturelles et vise également à mettre en exergue l’importance du développement des infrastructures routières et énergétiques nécessaires à une meilleure exploitation de ces potentialités. Le développement de ces infrastructures offre en outre des opportunités d’investissement au secteur privé dans un partenariat mutuellement avantageux avec l’Etat congolais.
A entendre les allocutions prononcées pour la circonstance, on s’aperçoit facilement que ces assises comptent dresser un état des lieux du niveau d’exploitation des ressources afin de dégager des disponibilités susceptibles d’intéresser les investisseurs, évaluer le programme de construction des routes nécessaires à l’exploitation des ressources et promouvoir la coopération et renforcer la stabilité régionale grâce à l’exploitation qui se veut rationnelle et transparente.
Pour le Premier Ministre Augustin MATATA PONYO, qui s’exprimait à l’ouverture de ces assises au nom du Chef de l’Etat, la bonne gouvernance dans la gestion des ressources naturelles ne peut qu’être bénéfique pour l’économie de la RDC et  pour sa population comme pour dire qu’il n’y a pas de fatalité dans le sort de pays comme la République Démocratique du Congo, richement dotés en ressources naturelles, n’en déplaise aux tenants de la théorie de « la malédiction de nos ressources » d’autant plus que l’histoire montre que la plupart de pays qui gèrent de manière transparente leurs ressources s’inscrivent sur l’orbite de l’émergence et de la croissance. Le RDC a l’obligation de s’inscrire sur la liste des pays bénis par les ressources naturelles.
A noter que la cérémonie d’ouverture a eu lieu dans la nouvelle somptueuse salle de l’Hôtel CAP KIVU à présence de plusieurs personnalités conviées à ces assises de haute portée économique et pleine d’enjeux géostratégique.  On pouvait voir dans la salle, outre le Premier Ministre, le Premier Président de la Cour Suprême de Justice, le Procureur Général de la République, les Députés et Sénateurs, les  Membres du Gouvernement de la République, le Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies en RDC, les 37 Ambassadeurs et Représentants du Corps Diplomatique, les Présidents des Assemblées Provinciales, les Gouverneurs des provinces de la RDC, les Ministres provinciaux, les Représentants des Agences du Système des Nations Unies, les investisseurs nationaux et étrangers, les délégués de la FEC et de la société civile, des représentants des Chefs Coutumiers, les opérateurs économiques œuvrant dans le secteur minier,…
Après la cérémonie d’ouverture ponctuée par trois discours de circonstance, notamment le Mot de bienvenue de Son Excellence Monsieur le Gouverneur de la Province du Nord-Kivu, le Mot de circonstance de Son Excellence Monsieur le Ministre des Mines et en fin le Discours d’ouverture et d’orientation de Son Excellence Monsieur le Président de la République qui a été lu par le Premier Ministre, l’heur a été à la présentation de différents exposés sous la modération du protocole d’Etat. Les différents exposés se sont suivis de la manière suivante :
-      Le premier Ministre a présenté sur la Gestion et mobilisation des ressources naturelles au service de la croissance et du développement : Axes stratégiques de la politique gouvernementale ;
-      Le RSSG, Martin KOBLER a planché sur les ressources naturelles qui doivent profiter à tous, attention faite sur le soutien de la MONUSCO à une exploitation régulée et juste ;
-      Le Représentant de l’Union Africaine a exposé et commenté le contenu de la vision minière africaine sur la gestion des ressources naturelles ;
-      Le représentant de l’Union Européenne s’est focalisé sur les axes majeurs de la politique de l’UE en matière de la gouvernance dans le secteur des ressources naturelles en RDC ;
-      Le Directeur des opérations de la Banque Mondiale en RDC a parlé de l’apport de la banque mondiale à la promotion du secteur des ressources naturelles de la RDC à travers les défis et perspectives ;
-      Le représentant Résident de la BAD a exposé sur les axes majeurs de la stratégie de la BAD en matière de la gouvernance dans les secteurs des ressources naturelles de la RDC ;
-      L’exposé du représentant de la société civile a porté sur l’apport de cette structure citoyenne à la gestion du secteur des ressources naturelles en RDC ;
-      Le représentant de la FEC a présenté quelques considérations de la FEC sur la gestion des ressources naturelles de la RDC, attention faite sur l’apport du secteur privé ;
-      Enfin, le Représentant/Doyen des Gouverneurs de provinces (André KIMBUTA) a brossé un état des lieux de la gestion des ressources naturelles dans les provinces en soulignant les défis et les perspectives.
La présence de plus ou moins 900 participants, particulièrement les ambassadeurs, témoigne de la détermination de la communauté internationale à ramener une paix durable dans cette région meurtrie et pour y attirer des investisseurs étrangers, afin de donner du travail aux jeunes.
Heureux d’accueillir ces assises après de longues années de guerre et leurs conséquences dramatiques sur les conditions de vie des populations, Son Excellence Monsieur le Gouverneur du Nord-Kivu a renchérit que cette conférence qui se veut pour le Nord-Kivu un meeting business sera une occasion de vendre l’image de la province et ses potentialités. Pour dire que le Nord-Kivu est entrain de se dépouiller de sa robe de  champ de bataille  pour se revêtir d’une belle robe appelée chantier en reconstruction ; un chantier qui est grandement ouvert à tous les investisseurs. Ainsi GOMA, chef lieu du Nord-Kivu ouvre grandement ses bras à ses hôtes et le Nord-Kivu tout entier leur serre cordialement la main tout en leur souhaitant fructueuses échanges.
Bref, une gestion saine et transparente des ressources naturelles ne peut qu’être bénéfique pour notre économie, pour notre population. Avant la fin de la journée, les travaux se sont poursuivis au sein de cinq différents panels, notamment :
ü  Panel 1 : Ressources naturelles de la RDC : Etat des lieux et opportunités offertes ;
ü  Panel 2 : Infrastructures et développement des ressources naturelles ;
ü  Panel 3 : Gouvernance, transparence, développement durable et responsabilité sociale des entreprises extractives ;
ü  Panel 4 : Artisanat minier, Commerce responsable des ressources naturelles et Partenariat Public-Privé ;
ü   Panel 5 : Coopération et stabilité régionales grâce aux ressources naturelles transfrontalières.

NB : Trouvez en annexe le Mot de bienvenue de SEM le Gouverneur du Nord-Kivu.
 Fait à Goma, le 24 Mars 2014
Claude MUSONGORA
Secrétaire Particulier du Gouverneur de Province du Nord-Kivu.

jeudi 20 mars 2014

Atterrissage à l'aéroport d' Entebbe pour Bunia

 non comment

Préoccupation ou esclavagisme?

 A chacun sa conclusion et le monde bouge
 Un sourire  pas innocent
 Les yeux revolver!
Des postérieurs attractive? ou qui tente le diable!