lundi 24 novembre 2014

Certaines pages de l'histoire de la République Démocratique du Congo se déchire sans se rendre compte

Mobutu est immortalisé à Goma par un homme d'une quarantaine révolu de la profession réparateur de téléphones portables ancien membre et animateur de la MOPAP (Mobilisation Propagande Politique du Mouvement populaire de la révolution pendant la deuxième République) jadis Zaïre. Monsieur Ekalu José pour les intime JP est considéré comme un monument vivant du Marechal Mobutu ex président de la République Démocratique du Congo jadis République du Zaïre. Beaucoup de personnes qui ont vécu le temps du règne de Mobutu, même ceux qui ne l'ont pas vu se retrouve en cet homme qui s'habillent comme lui : « ce que le vieux JP fait nous rappel notre président qui est mort il y a plusieurs années et comme nous n'avons aucune trace de lui on se contente de voir celui-ci et surtout qu'il l'a vraiment imité », se contente Rogatien. Chaque peuple à une histoire est nul n'a le droit d'effacer une page de l'histoire d'un peuple, car un peuple sans histoire est un monde sans âme », soutient Alain Foca sur son émission Archive d'Afrique. On constate que cette page de l'histoire de la République Démocratique du Congo est en train d'être déchiré sans que les Congolais ne s'en rendent pas compte. Bon ou Mauvais c'est son histoire il y a 54 ans depuis que le Congo est indépendant, sur cet âge nous pouvons déduire 32 ans règne de Mobutu au pouvoir nous donne 22 ans. Hélas depuis 54 ans nous sommes dispersés, car on ne connaît pas notre histoire, car on nous importe une histoire des autres ! Ce qui est grave, même des événements récents nous avons tendance à ne pas les connaitre. Comme tout le monde dorment sur leur laurier, il y a quand même ceux qui veille quelque en soit leurs limites, il trouve une autre façon de communiquer et de raconter l'histoire. La performance et souhait de J P Cet homme sans complexe a brisé la glace s'habillant comme Joseph Désiré Mobutu, toque de léopard sur la tête écharpe au cou abacost et une canne à la main il est présent à chaque manifestation publique surtout lors des dates mémorables notamment les célébrations de dates de la souveraineté nationale ces gestes régales le public. J P malgré son travail de réparation de téléphone il souhaite jouer ses numéros partout en République Démocratique du Congo pour honorer et rendre hommage à Mobutu : « Je fus un animateur Mopap à Kalemie, je voudrais circuler partout au pays pour rendre hommage à Mobutu qui a fait l'honneur de Zaïrois pendant son règne tous les Africains nous respectaient », raconte Ekalu José « je constate que beaucoup de congolais n'avaient pas eu l'occasion de connaitre cet homme ensuite aucune trace de lui pour la génération montante c'est pourquoi à travers moi d'autre personne se retrouve », poursuit- il . Malgré toutes ses initiatives ne produit pas assez selon ce qu'il voulait faire puisqu'il profite seulement les occasions extraordinaires : « Je manque du soutien pour organiser de sortie en public, voilà pourquoi j'invite tous ceux qui ont la bonne volonté à me soutenir, car on ne peut pas jeter dans l'oubliette le Marechal Mobutu quelque en soit nos tendances, Mobutu fait partie de notre histoire », conclut Ekalu José.

Discours de Kabila à la population de Beni

lundi 17 novembre 2014

108 NOUVEAUX JEUNES POUR LA PROTECTION DU PARC NATIONAL DES VIRUNGA



Le week-end dernier était très mouvementés au centre de formation d’Ishango situé dans le Territoire de Beni en Province du Nord-Kivu. Une journée marquée par la cérémonie de grande parade marquant la fin de la formation des 108 nouveaux  Eco-gardes dont 10 jeunes filles. Pendant six mois environs, ces Gardes-parc ont appris des notions théoriques de base et pratiques pour la protection  et de l’intégrité du Parc National des Virunga, sa faune et sa flore.
Dans son adresse à ces nouveaux jeunes engagés, le Directeur Provincial et Chef de site Emmanuel de Merode, a tout d’abord exprimé ses sentiments de satisfaction pour la réussite de cette formation et  de remerciement aux Lauréats. Il est revenu sur la tâche de ces nouveaux Eco-gardes pour faire face au défi majeur qui les attend : «Le monde entier nous regarde par rapport à un service que nous rendons à toute l’Humanité, celui de préserver ce site, le Parc des Virunga, une de grandes valeurs, un des plus grands trésors au niveau mondial. Et donc, une  fierté du pays que nous devons réussir ce défis, celui de protéger et d’assurer l’avenir du PNVi», a rappeler Emmanuel de Merode Directeur Provinciale et chef de site du parc national des Virunga. 

  Il a rappelé que le parc National des Virunga n’est pas seulement un site naturel, mais c’est également une très grande opportunité pour le développement économique et social de la République Démocratique du Congo à travers quatre piliers, notamment le Tourisme, l’énergie, l’agriculture et la pêche. D’où la nécessité de le préserver : « Vous avez une très grande responsabilité, et pour  y arriver, il faut être avant tout intègre et honnête, de respecter la hiérarchie et les ordres car l’objectif c’est de devenir une institution de gestion des parcs nationaux qui est la plus disciplinée et la plus professionnelle au monde », a-t-il recommandé. 

L’autre temps fort de cette cérémonie était le défilé et la  démonstration de certaines notions pratiques apprises notamment le maniement d’armes et les techniques de tir, l’application des techniques de premiers secours sur soi ou ses collègues en toutes situations, les tactiques et application des différentes techniques de combat face à des menaces, des techniques de self défense ainsi que d’autres exercices d'endurance physiques. Signalons que ces Gardes-parc, recrutés dans différents coins de la province ont été équipés en uniformes et matériels nécessaires pour renforcer la capacité opérationnelle de l’ICCN.
 Cette formation qui est la troisième depuis le lancement du processus de la réforme et professionnalisation de la gestion du Parc National des Virunga, a bénéficié du soutien de la Fondation Howard G. Buffet. Le Parc National des Virunga, site du patrimoine mondial, est victime des braconnages, la pêche illicite sur le lac Edouard, la carbonisation et le package des vaches ainsi que l’agriculture en violation de la loi.

samedi 11 octobre 2014

Une audience qui défraie la chronique en République Démocratique du Congo







11 jours déjà depuis que cette audience
publique de la cour Militaire opérationnelle du Nord siègent en matière
répressive au premier et dernier ressort, depuis le mercredi 01 octobre 2014 en
chambre foraine à Beni. En cause l'Auditeur Militaire près de la cour Militaire
Opérationnelle du Nord Kivu, Ministère Public, contre vint prévenus accusés de
terrorisme, non assistance à personne en danger, participation à un mouvement
insurrectionnel, vol simple et vol d'effets militaires et une liste de 48
témoins et renseignent communs et spécifiques. Retenons les prévenus demeure
encore des présumé assassin du colonel Mamadou Ndala, assassiné à Beni le 02
janvier 2014 décoré à titre posthume Général.